Welcome à Hinata!! Et oui c'est l'hiver... Il fait froid, il y a du vent... Mais aussi de nouvelles distractions!! Un nouveau design et de nouveaux lieux vont prendre place sur le forum !

Partagez | 
 

 Enfin me voilà ! [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Enfin me voilà ! [SOLO] Lun 28 Juil - 11:14


Un peu perdu, je traverse la ville tentant vainement de trouver le lieu de mes recherches, la résidence Hinata, c'est là que je vais bientôt habiter, mais pour cela il faut déjà que j'y arrive, ma valise à la main droite, mon sac sur le dos et mon grand bagage à gauche, je parcourt de long en large la ville dans l'espoir de tomber dessus, mais pas question de demander, c'est trop gênant.

-Aller courage, je vais y arriver. M'exclamais-je au bout d'un certain moment

Après une bonne heure de recherches, je fini enfin par me retrouver devants l'imposant bâtiment, j'hésite quelque peut à entrer, c'est impressionnant et je ne sais pas ce qui m'attend à l’intérieur, j'aurai aimé que mes parents m'accompagnes, mais ils sont déjà reparti pour je ne sais quel ville, je doit donc me débrouiller, seul. Je souffle un grand coup et pousse les portes afin d'entrer.
J'arrive dans une grande pièce, mais je ne fait pas vraiment attention à ce à quoi elle ressemble car je me fait interpeller par une jeune femme Elle dit s'appeler Kiko Tamako et qu'elle est chargé d'accueillir les nouveau résidents. Au moins, je ne serais pas trop perdu grâce à elle. Elle me demande si je suis un des étudiants censé arrivé et je lui répond que oui d'un hochement de tête. La jeune femme va alors chercher un gros livre remplit de post-it de toute les couleurs possible et le feuillette un moment puis m'annonce qu'il y a plusieurs chambres de libre, enfin je dirais plutôt beaucoup d'après ce que je vois. Elle procède donc à un à lancé de dé, après m'avoir expliqué le principe des équipes de la résidence, je me retrouve donc cher Les Sarus, il ne semble pas y avoir grand monde dans cette équipe pour le moment. Elle me tend ensuite un plan de la pension où elle m'indique ma chambre, puis je me dirige vers les escaliers, pendant qu'elle s'excuse de ne pas avoir le temps de m'aider plus.
Mon plan à la main et après avoir remercie la femme qui m'a renseigné, je monte difficilement les marches de la résidence Hinata, un lieu de vie commun pour les jeunes étudiants, tirant du mieux que je peut mes valises volumineuses.
Premier étage, section des Sarus et la chambre indiqué sur la feuille, c'est ce m'a dit la dame en bas, ça doit être l'assistante de la gérante de la pension je pense.
J'observe les différentes portes à la recherche de la mienne, elle se ressemble toutes, mais en même temps c'est normal, ça ferais tache sinon, mais suis-je bien au bon endroit ? Je commence à me demander si je ne me suis pas perdu, pourtant il y a bien des chambres ici, alors pourquoi je ne trouve pas la mienne. Bon, je continu d'avancer encore un peu et après je fait demi tour pour voir si je ne l'ai pas loupé, ça ne doit pourtant pas si compliqué à trouver, j'ai un plan après tout.
Je lâche un long soupir et m’arrête là où je suis, posant mes bagages par terre, je commence vraiment à avoir mal aux bras, entre ma valise qui contient toutes mes affaires, mon sac avec ce qui ne rentrait pas et surtout mon synthétiseur le poids que je transporte n'est pas petit, mais hors de question de je laisse mon instrument à la maison, si jamais il n'y a pas de piano ici, je fait comment moi, je ne tiendrais jamais une année sans toucher à un clavier. Voilà pourquoi j'ai amené le mien, sauf que ça pèse son poids, en plus je ne suis pas très sportif.
J'inspire un bon coup et continu mon chemin, reprenant mes affaires, je fait quelques pas, regardant tour à tour le plan et le couloirs, quand je tombe enfin sur se que je cherche, ma chambre. Je retiens un cris de joie, je vais pouvoir m’installer.
Je pose ma main sur la poignée, le cœur battant d'impatience de découvrir où je vais passer mon année, souffle un bon coup et la pouce doucement afin d'ouvrir.

-Mon cher Yûko, bien venu chez toi ! Me dis-je à moi même.

J'entre enfin dans ce qui va être mon chez moi pour un temps indéterminé d'une année minimum, une salle claire et sobre de style japonnais avec des cadres en bois et le stricte minimum de mobilier à l’intérieur, mais asses spacieuse tout de même, des rangements dans un coin, avec pas mal de place pour poser toute sorte de choses, une table basse au milieu, avec quelques coussins pour s'asseoir ainsi qu'un bureau. Je fait le tour de la pièce inspectant les lieux et cherchant à m'y familiarisé, touchant tel ou tel objet pour l'inspecter, en un rien de temps je connais toute la salle.
Je regarde en face de moi, il y a une petite pièce avec mon lit, enfin un matelas serait plus exacte car il n'a pas de sommier, ni de cadre, mais nous somme au Japon non ? Il y a aussi une penderie, hum, je vais pas mettre grand chose la dessus moi, les penderies c'est bien pour les hauts, mais mes pantalons aurons plus de mal à tenir dessus, j'aurai préféré un placard mais bon, on fera avec, on ne peut pas tout avoir.
J'ouvre ma valise et commence à déballer tranquillement mes affaires, mes vêtements à la penderie, mes cahiers et feuilles de cours sur le bureau dans l'autre pièce, avec mes partissions à coté, bien rangé dans leur classeur bleu azur, quelques babioles par-ci par-là, comme une petite statuette de dragon noir que mon père m'a ramener de France je crois et d'autre souvenirs de ses voyages. Hum, je me demande où je pourrai installer mon synthétiseur, dans la chambre ou la pièce principale ? Je  pense que le mettre contre le mur de droite en entrant est une bonne idée, il est vide c'est parfais, il faut juste que je trouve une prise, là, j'en voie une, magnifique. Je commence donc à le monter également, vérifiant au passage qu'il n'ai pas été abîmé par le voyage. Non ça n'a pas l'air. Je fait quand même quelques essais pour être sur, le son est bon, les touches son intactes, aucune bosse ou creux, parfais. Je l’éteins et observe la chambre, ou plutôt ma chambre devrais-je dire, car c'est moi qui vais y dormir désormais. Je suis sur qu'il manque quelque chose, mais quoi ? Après avoir réfléchi deux minutes, j'ai l’illumination, une photo de famille bien sur. Je vais donc en chercher une dans mon sac, que je range ensuite avec ma valise bien caché, et la pose sur le bureau, entre un pot à crayons et le bord, juste dans l'angle gauche, je la tourne de façon à pouvoir la voir quand je travail.
Je me dirige ensuite vers la porte et regarde la pièce d'un œil scrutateur, puis hoche la tête satisfait.

-Voila, c'est parfais, je sens que je vais me plaire ici ! Enfin, dans ma chambre du moins.

Je m'étire longuement et sort ensuite de la chambre afin de visiter le reste de l'établissement. J’hésite à ramener le plan à l’accueil, ça peut toujours leur servir, mais se serais plus pratique si je le gardais, hum, je le leur ramènerais quand j'aurai tout vu.
Revenir en haut Aller en bas
 

Enfin me voilà ! [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La famille c'est sacré... enfin il parait [Solo/Ouvert]
» Enfin mon entrainement solo ;) [PV Ma n'Orangina]
» Enfin me voilà ! Le grand Sylkid !
» Enfin une issue [SOLO] (terminé)
» Aaron Mikaelson enfin dévoilé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de débuter... :: Local Poubelle-