Welcome à Hinata!! Et oui c'est l'hiver... Il fait froid, il y a du vent... Mais aussi de nouvelles distractions!! Un nouveau design et de nouveaux lieux vont prendre place sur le forum !

Partagez | 
 

 Yoko Kobayashi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Yoko Kobayashi Mer 23 Juil - 16:20



Yoko Kobayashi


✖ Studieuse ✖ Imbue ✖ Protectrice ✖ Stalkeuse ✖ Sérieuse ✖ Maniaque ✖



.CARTE D'IDENTITE


✖ Age:17 ans
✖ Date de naissance: 27 septembre 1996
✖ Nationalité (s) : Japonaise de pure souche
✖ Sexe: fille



CRAZY RESIDENT
My caracter


I LOVE...

Euh... vous avez du temps? Parce que c'est long la liste des choses que j'aime...
Alors, j'aime les poneys, le rose, les coquelicots... Nan, me croyez pas, d'ailleurs si pendant quelques secondes vous avez penser que ce serait possible, gare à vos postérieurs.

Je peux dire que j'aime énormément l'escrime où je suis d'ailleurs relativement douée,j'aime aussi faire la cuisine, un petit plaisir pour moi et mes invités. On dit de moi que je suis un véritable cordon bleu, va savoir...

Si vous voulez me donner à manger, j'adore les choses sucrées, donc friandises et gâteaux finissent très vite dans mon estomac. Et les fruits, j'adore les fruits, en jus, en tartes, tels quels, c'est mon péché mignon.

Mais ne vous méprenez pas, j'apprécie de faire des choses plus sérieuses, comme étudier. D'ailleurs j'aime l'histoire, le dessin, la musique et la photo, et par cette passion des études, je peux dire que je suis relativement intelligente. Et puis j'aime par dessus tout être la meilleure, la première, mais cette place me revient de droit, après tout je suis la meilleure.

Bien sur, j'aime les choses simples, tels les vieux tableaux, les oiseaux, mes amis et nos sorties, espionner les gens telle une stalkeuse, etc.. J'aime aussi chanter, donc par conséquent, j'adore le karaoké.

J'adore donner des ordres, les choses sérieuses, les choses propres et que tout soit à sa place, je dis bien TOUT. Et ne me dites pas que je suis maniaque !

Une dernière chose, j'aime le bleu... et je craque complètement devant les choses mignonnes, mais ne le dites à personne.

Vous devez vous demander quelles personnes m'attirent... J'aime les hommes et les femmes tout simplement.
I HATE...

Je déteste énormément de choses, préparez le pop corn, ça va être long...

Première chose, je hais la piscine, ne sachant pas nager, cela paraît évident. Ensuite il y a les transports, je suis malade et je deviens verte à la minute où je monte d'en l'une de ses machines infernales. La vaisselle aussi, j'ai beau aimer la cuisine, laver derrière m'épuise. Et il y a aussi, lorsque mes appareils électriques n'ont plus de batterie, de quoi devenir folle.

Il y a d'autres choses que je déteste, les araignées, les vers de terre, bref les insectes et autres bêbêtes en général. La flûte aussi, le son m’horripile. J'ai la phobie de la poussière et le désordre me fait entrer dans une colère noire. Donc ne me faites jamais entrer dans une pièce où le ménage n'a pas été fait avant. Et puis il y a aussi les critiques, je ne les supporte pas, il n'y a que moi qui est le droit de juger. Quand aux matières scolaires, je crois qu'il n'y a que les mathématiques qui me retournent le cerveau.

Ensuite pour les gens, et bien, je n'apprécie nullement les personnes trop collantes, je ne supporte pas les stalkeurs. Les vantards aussi, ils se croient plus forts que moi, ridicule. Et les gens ennuyants, rien de plus énervant. Ensuite, si on me donne des ordres, je m'énerve, il n'y a que moi qui commande, et si l'on me coupe la parole, on s'expose à quelque chose de grave.

On arrive bientôt à la fin des choses que je déteste. Bien, je déteste la nourriture trop salée, tout ce qui est vert, et le rose. Je ne supporte pas le rose. Et les choses non sérieuses. Je déteste ça ! Ensuite je déteste perdre ou ne pas être la meilleure.

Et dans les choses qui m'horripile le plus, la narcolepsie. Cette maladie dont je suis atteinte, qui me fait m'endormir à tout moment. Rien de plus énervant. Quant à mes sautes d'humeurs, je les déteste aussi, car dans ses moments je perd tout le sérieux que j'ai et prône la révolution et la liberté d'expression. Ses pertes de contrôle sont horribles.


My history

...ONCE OPON A TIME...

Je suis née un 27 septembre 1996, dans la ville de Yokohama. Je fus l'enfant chéri dès ma naissance, adulée par ma famille du fait que tous les autres enfants de mes parents étaient morts nés, tous sauf moi. J'avais toujours ce que je désirais, mes parents, mes oncles et tantes, mes grands parents, ils cédaient à tous mes caprices. Très vite je dirigeai cette famille au doigt et à l'oeil, ils étaient les serviteurs et j'étais leur maître. Je n'avais pas vraiment conscience que j'exploitais mes parents, je ne les prenais même pas pour mes géniteurs. Lorsque j'eus l'âge d'aller à l'école j'établis le même rapport avec mes camarades qu'avec ma famille. Même notre professeur m'admirait. Et je les trouvais faibles pour cela. Mes années d'école primaire furent toutes semblables, personne ne venait m'embêter, j'étais leur reine.
Lorsque j'arrivais au collège, ce fut la fin des illusions. Ce qui était avant de l'admiration se transforma en mépris. Tous les élèves me rejetèrent, lorsque je rentrais dans une salle, plus aucun bruit, ils me dévisageaient, murmuraient des  rumeurs sur moi. J'étais si triste d'être rejetée que dès mon retour à la maison, j'obligeais mes parents à faire encore plus de tâches possible, je leur criais dessus au moindre écart.  Lors de ma deuxième année, une fille populaire que je détestais vint me voir suite à une méprise. On m'avait accusé à tort de lui avoir brûlé ses livres. Je me défendais bec et ongles mais elle me considérait toujours comme celle qui lui avait détruit ses affaires. Je lui en voulais de croire ses rumeurs, elle qui avait l'air intelligente. Je m'étais inscrite au  club d'escrime lors de ma première année, cette affaire me donnant tellement la rage, je mis investi corps et âme. Grâce à ses efforts, je devins la championne de mon collège, et lorsque l'on me remit le titre, Sayano vint s'excuser.
Elle avait découvert le malentendu et s'était occupée du coupable. Maintenant elle voulait que je lui pardonne. Heureuse de ma victoire, j'acceptai ses excuses sans vraiment y réfléchir. Le lendemain, de retour à l'école, elle vint directement me parler, comme si nous étions les meilleures amies du monde. Je l'accueillis avec méfiance mais ses sourires avaient l'air si sincères que je me pris à y croire. À croire qu'enfin, j'avais une amie. C'était le cas et de nombreuses fois elle me le répéta, jusqu'à ce que ma méfiance disparaisse totalement. Elle fut ma meilleure amie, comme moi elle étudiait énormément. Son rêve était d'entrer à Todaï, cette prestigieuse université. Elle me fit promettre d'y entrer avec elle, j'acceptais avec plaisir. Mes années au collège furent remplies de bonheur suite à cette amie. Arrivées au lycée nous étions populaires mais intouchables. Personne n'approchait Sayano sans mon accord et personne ne me parlait sans que Sayano ne soit là. Nous nous amusions comme des folles, la jeunesse nous réservait tant de choses, pourquoi aurions nous cru qu'elle s'arrêterait. Elle s'arrêta pourtant.
Un soir, ma meilleure amie sortit au karaoké avec de jeunes adultes, une sortie sans moi. Ils avaient bu, et roulez ainsi n'est jamais une bonne idée. Ils tombèrent dans le ravi, une chute de 20 m. Personne ne ressortit vivant. Mon amie était morte, ma seule amie. D'abord ce fut la tristesse, les larmes qui ne s'arrêtaient jamais, les hurlements déchirants, les cauchemars récurant. Puis ce fut la déception, elle était partit sans moi et cela lui avait coûté la vie. Je me sentais trahie, si seulement elle était venue dormir chez moi, comme c'était prévu. À la fin de mon lycée j'eus enfin un changement. Je me rendis compte que Sayano avait eu besoin de sortir, que notre amitié en était venue à lui briser sa vie sociale. Je lui pardonnais alors et décidais de tenir notre promesse au delà de la mort.
Je continuais d’étudier sans relâche, car il me restait une année avant l'université. J'étudiais près de l'université de mes rêves, et, n'ayant aucun parent à Tokyo, je dus trouver un logement. Lorsque j'entendis parler de la résidence Hinata, je courus pour trouver de la place.


IN REAL LIFE
About me


✖ Prénom: Célia
✖ Age: 14, bientôt 15
✖ Sexe: ze zuis une fille

✖ Comment as-tu connu la résidence Hinata ?
par partenariat

✖ As-tu un parrain ?
euh non

✖ Quel avatar as-tu choisi?
Tobiichi Origami de Date A Live

✖ Postes le code secret du règlement:
VALIDE PAR RU'

✖ Quelle est ta fréquence de connexion ?
Elle est très irrégulière mais j'essaie de me connecter tous les jours





Dernière édition par Yoko Kobayashi le Sam 26 Juil - 12:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérante
Messages : 527
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Dans la pension Hinata je suis chez moi.

Mon passeport
Carte d identité:
Mes relations:
Mémo:
avatar
Gérante
Shimizu Meigetsu
MessageSujet: Re: Yoko Kobayashi Mer 23 Juil - 17:38

Bonjour et bienvenue !!

Alors, en attendant que tu ais terminé ta fiche, je vais te donner ton groupe avec mon lancé de dé magique ! Ha ha ha !! Voyons voir ça... Tu feras donc partie de l'équipe des...

Shimizu Meigetsu a effectué 1 lancé(s) d'un (Hina'équipes.) :

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://residence-hinata.forumactif.org
 

Yoko Kobayashi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yoko Suzuki
» yoko 5 mois x caniche femelle (rp)
» Sauvée par une Poufsouffle... Ouf, ou pas... [Yoko]
» ¤Liste Des Avatars Réservés
» A'yoko Shaykan (ma présentation)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de débuter... :: Nos résident(e)s :: Perso' validés-