Welcome à Hinata!! Et oui c'est l'hiver... Il fait froid, il y a du vent... Mais aussi de nouvelles distractions!! Un nouveau design et de nouveaux lieux vont prendre place sur le forum !

Partagez | 
 

 RAINE SARU HARU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérante
Messages : 527
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Dans la pension Hinata je suis chez moi.

Mon passeport
Carte d identité:
Mes relations:
Mémo:
avatar
Gérante
Shimizu Meigetsu
MessageSujet: RAINE SARU HARU Mer 20 Nov - 21:40



Raine Saru Haru

Qui suis-je ?












Mes défaults


Les défauts de Raine se comptent sur les doigts de la main pour commencer il est peureux, très peureux donc facilement intimidable puis il est naïf autant que, Gandhi (Pour plus d'info revoir ses cour de français o/). Et enfin, il est très mal-adroit.




Mes qualités


Notre jeune homme n'a pas beaucoup de qualité mise appart qu'il est très intelligent et qu'il a l'air si, innocent et mignon qu'il a fait craquer plus d'une fille (Huhu).


Ce que j'adore


LES CHATS ! Raine, est un fanatique des chats et de la cuisine.


Ce que je déteste


ARGH ! Les araignées, il en a une peur bleu, jusqu'à tombé dans les pomme. Et il hais les brutes..
Mon histoire


« Venise, Juillet 19th 1994 »




- Poussez madame, vous y êtes presque. on voit la tête du bébé !
- Tiens bon chérie !!
- ARGH ! Elle aura intérêt à être belle !


Finalement le bébé naquis. après avoir coupé le cordon ombilicale, un sentiment d'ambiguïté et de perplexité envahit bientôt la salle. Il y a de ça six mois, le médecin qui suivait la mère du nouveau-né avait prédit une fille. Mais il semble que le bébé était actuellement munis d'un organe génital masculin... Après ce malentendu, et une semaine de convalescence de la porteuse de cet enfant, le jeune couple pris la route pour retourner chez eux. Le petit bébé était promu à une vie des plus aisée et heureuse. Son père étant le Directeur d'une marque de vêtement des plus connue. Et sa mère une mannequin des plus demandées. Il ne serait jamais à court d'argent... Mais à court d'affections et d'amour. Évidemment ! D'ailleurs, puisque son paternel et sa maternelle était beaucoup trop occupé pour s'occuper de lui, ce fût sa grand-mère qui s'occupa de lui jusqu'à ses sept ans. À la mort de cette dernière. Sa tante le prît sous son aile.

---------------------------------------------------


« Hokkaidō, septembre 21st 2010 »



- Bon, je vais à l'école ! À plus !
- On y va Maman.
- D'accord, mais faites attention !
- Roh. On a quinze ans !
- Seize pour moi ! Donc, TU as quinze ans !
- Ouais, bref !

C'est ainsi que Raine et sa cousine se dirigèrent vers l'école. La journée fût tout ce qu'il y a de plus normale. Pour elle; virée pendant deux mois, heures de colles, sanctions, injures & bagarres. Pour lui; Harcèlements, agressions, excellente note dans toutes les matières & vols. Effectivement, les deux jeunes gens ont un caractères si différents et si opposés... Et comme d'habitude, à la sortie de l'établissement scolaire, chacun faisait semblant de ne pas connaître l'autre. L'une passant par un parc peu fréquentable remplis de bois. Et l'autre prenant la voix principale. Et comme d'habitude, Raine arrivait plus tôt que sa cousine.
Mais voilà que le “ TIC ” insupportable de l'horloge commençait à se faire long. Il faisait sombre dehors. Et étant donné le fait que la saison était celle du Printemps. Il ne pouvait pas faire si tôt que ça. 22 heures et toujours rien... Raine enfila alors une veste et partit à al recherche de sa jeune cousine. Il pris exactement le même chemin qu'elle. Jusqu'au moment ou il arrive près d'un buisson. Il entendait des cris sourds... Des cris que quelqu'un cherchait à cacher. Il regarda discrètement à travers le buisson, et une vision d'horreur se présenta face à lui. Ses jambes n'avaient plus la force de le tenir debout, une larme vint alors se laisser tomber le long de sa joue. Il sentit que tous ce qu'il avait ingurgiter jusqu'à maintenant allaient ressortir. Il ne pouvait s'empêcher de pleurer. Son estomac en était retourner. Et une flaque de vomi vint tapisser le sol... À ce moment là, il n'avait qu'un souhait... Celui d'être plus fort et plus puissant mentalement comme physiquement. La peur l'envahit, et sous le choc, son unique réflexe fût de fuir... Celui de fuir le plus loin possible. Après avoir près de deux kilomètres, il s'écroula de fatigue. Le lendemain, à son réveil, ses souvenirs était flou... Le jeune garçon retourna chez sa tante. Il l'as trouva endormie sur le canapé. Il monta dans sa chambre, sans en sortir pendant 2 semaines toujours sous le choc de cette scène, sa tante s’inquiétait pour lui, il ne mangeait presque pas et tous ce qu'il mangeait il le vomissait. Tout son temps il le passa dans un coin assit en boule la tête entre ses genoux en sanglotant jusqu'au jour où, il prit la résolution de fuir la réalité, fuir ses souvenir affreux. Il prit toutes ses affaires et retourna chez ses parents. Il avait l'impression qu'il ferait mieux de partir, qu'il avait fait quelque chose de mauvais. Et qu'il serait responsable d'un malheur... Une fois arrivé chez ses parents. Ces derniers ne pouvant pas s'occuper convenablement de leurs enfant lui offrir les clés d'un appartement et décidèrent de l'inscrire dans une école assez prestigieuse où il remporta l'examen d'entrée haut la main grâce à ses capacités intellectuel un peu plus haute que, la moyenne... Le Pensionnat Hinata


© Azylis avec l'aide de Scavenger de Never-Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://residence-hinata.forumactif.org
 

RAINE SARU HARU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chroniques d'Haru Rav'Rain
» En un coup de vent Haru est là
» Fiche technique de Haru (en attente de validation)
» Haru no seikatsu [Storm]
» Compte en banque de Haru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de débuter... :: Local Poubelle-